SENSIBILISATION A LA COSMETIQUE NATURELLE

Combien de bouteilles de gel de douche, produits pour le bain, avez-vous utilisé jusqu’à présent ? Combien de litres sont-ils passés entre vos doigts ? Shampoing, dentifrice, crème de jour, de nuit, pour le corps, crème solaire, produits capillaires, after-shave et oui les messieurs sont aussi concernés ainsi que nos chères têtes blondes qui se trouvent être un marché très prospère…

Tout a commencé lorsque je me suis intéressée aux huiles essentielles et aux produits naturels. C’est beaucoup plus compliqué que de suivre les conseils des grandes maisons de cosmétiques, mais aujourd’hui je sais ce que je mets sur ma peau.

Je me fie à mon intuition pour me dorloter de la tête au pied. Car si vous parlez de cosmétique, ce n’est pas uniquement le cliché du pot de peinture sur la figure et des rondelles de concombres sur les yeux.

Depuis notre plus jeune âge, nous sommes confrontés à tout un tas de produits chimiques et tout ça sans en avoir l’air ou presque. Le marketing se chargeant de rendre le produit aussi extraordinaire que possible. Notre peau n’étant pas un ciré de pêcheur,  preuve en est avec les Patchs (Nicotine, Hormones, Vitamines), il est évident que notre badigeonnage intempestif nous a donné une bonne dose de produits toxiques en tous genres.

 

LES INGREDIENTS

L’INCI International Nomenclature of Cosmetic

Depuis le 1er janvier 1998, les consommateurs peuvent se renseigner sur la composition des produits. Fin 2005, les principes actifs sont traduits (Simmondsia Chinensis = Jojoba) et les parties de la plante utilisées précisées (feuilles, racines, fleurs…).

L’ordre dépend de la concentration, les composants principaux se trouvant au début. Ce sont les premiers composants indiqués (de 4 à 8) qui constituent le gros du produit. Quant aux substances représentant moins de 1% elles sont énumérées à la suite dans le désordre. 

On nous parle beaucoup de la haute technologie, mais en réalité de nombreux cosmétiques ne sont que le recyclage des tonnes de déchets venant de l’industrie pétrolière. Comme par exemple la paraffine (paraffinium liquidium), glycérine, huiles minérales et de silicones. Ces dernières étant meilleures pour notre peau, mais elles sont une catastrophe pour l’environnement, car elles ne sont pas biodégradables.

 

LA RECETTE

L’EXPIENT représente la plus grande part du produit (+ de 80%). C’est un mélange d’eau, d’huiles, de cires, d’émulsifiants. Il est évident que la qualité des matières utilisées et primordiale… 

LES EMULSIFIANTS permettent aux huiles et à l’eau de se lier. Les émulsifiants doux à base végétale se reconnaissent pat Sorbitan Cocoate, Palmitate, Oleate,… ou Sucrose Cocoate, Palmitate, Oleate,… 

LES TENSIO-ACTIFS donnent un aspect satiné à la peau, empêchent la mousse de mousser ou au contraire de la favoriser. Ce sont les PPG polypropylène glycol et PEG polyéthynol glycol fabriqués à base de gaz de combat extrêmement réactifs et toxiques. La fabrication de ces produits est très dangereuse… Heureusement, il existe des alternatives…

LES PHTALATES cette substance permet de rendre liquide les matières premières, souvent visqueuses, huileuses ou carrément solides. Ils peuvent détériorer le foie, les reins et les organes de reproduction. De plus, ils ne sont pas biodégradables.

LES FORMALDEHYDES sont toxiques même à dose minime, elles attaquent les muqueuses. Peuvent provoquer des allergies et sont potentiellement cancérigènes.

SODIUM LAURETH SULFATE IL a plusieurs fonctions (humectant, détergeant, émulsifiant, anti-statique). De récentes recherches ont démontré que les SLS sont mutagènes (modifie les informations génétiques entre nos cellules)…

LES « HYDRATANTS » sont pour la plupart des sous-produits de raffinerie de pétrole, eux aussi… Pour la GLYCERINE, c’est pareil et elle est présente en très grande quantité dans bon nombre de produits. Pour information, la glycérine est nocive pour l’épiderme, car en apparence elle donne l’impression d’humidifier la peau, mais en réalité elle retire l’eau de vos propres cellules qu’elle fait remonter à la surface. A la longue vous desséchez votre peau. Le comble pour un hydratant…Le meilleure hydratant pour votre peau c’est de l’huile et de boire de l’eau en suffisante

LES PRINCIPES ACTIFS sont les substances soignantes, hydratantes, nourrissantes, vitamines, filtres solaires. Entre les huiles trafiquées, les pseudo promesses de la publicité, et surtout les quantités infinitésimales que contiennent les produits, c’est vraiment prendre les consommateurs pour des imbéciles.

LES CONSERVATEURS / ANTIOXYDANT la grande majorité des conservateurs sont des composés organo-halogénés (introduction dans les molécules de chlore, de brome, d’iode…). Ils sont reconnaissables par les préfixes « bromo », « jodo », « choloro ». Les BHA butylhydroxyanisole et BHT butylhydroxytoluène sont dérivés du pétrole et peuvent causer des réactions cutanées et des allergies et sont potentiellement cancérigènes. Ils sont interdits dans les produits alimentaires… De plus ils sont facilement remplaçables par le tocopherol (Vitamine E) qui est un antioxydant naturel (huile de germe de blé). 

LES PARABENS sont les conservateurs les plus utilisés, mais ils ont aussi la particularité de perturber notre système endocrinien et imitent certains de nos hormones (estrogènes).

LES COLORANTS CI (COLOR INDEX) 

Ils se trouvent à la fin de la liste sous la dénomination suivie d’un nombre de 5 chiffres. Dans certains cas (parfumeurs) le fabricant peut obtenir un code secret pour un composant. Un code à 7 chiffres sera inscrit sur la déclaration… Espérons que cela ne devienne pas une façon détournée de ne pas inscrire la véritable composition.

Les colorants pour la cosmétique, il y a des degrés de toxicité à respecter… mais c’est incontrôlable. Pour la coloration des cheveux, c’est encore pire. C’est surtout le cas pour les teintures foncées. Depuis peu les fabricants sont obliger de noter que le consommateur peu avoir des effets secondaires…

 

LES PARFUMS DE SYNTHESE, LES AROMES ARTIFICIELS développent aussi des neurotoxines qui attaquent le système nerveux… et pour couronner le tout, ces substances sont fortement allergènes.

LES MUSCS SYNTHETIQUES AETT ET LE MUSK AMBRETTE développent des neurotoxines très dangereuses. Ils sont en voie de se faire retirer du marché étant donné leur grande toxicité. Mais ils sont présents partout… 

 

 

LES FILTRES SOLAIRES Il a été observé que certains de leurs composants avaient un effet sur nos hormones (activité estrogène). Des traces ont été retrouvées chez les poissons et dans le lait maternel. Il faut demander que les crèmes solaires contiennent des filtres végétaux (edelweiss) ou minéraux qui viennent de la pierre et non du pétrole (huile minérale).  

 

En résumé, évitez les termes comme Sodium Laureth Sulfate, les PEG, la glycérine, la paraffine, les dimethicones (silicone), les colorants de synthèse, les parfums et les arômes artificiels. 

 

Et surtout renseignez-vous et dans le doute s’abstenir…

 

LES HUILES VEGETALES

Vierge : extraction à froid par des procédés exclusivement mécaniques, sans solvants ; clarification par des moyens physiques ou mécaniques (papier, toile de coton) ; aucun traitement de raffinage physique ou chimique. Ces huiles végétales sont de véritables jus de fruits oléagineux.

Extra vierge : dénomination réglementaire propre à l’huile d’olive pour désigner une huile végétale vierge avec un taux d’acidité inférieur ou égal à 1% et un goût irréprochable. Plus le taux d’acidité est faible, plus la qualité de l’huile végétale est grande.

Première pression : consiste à écraser et à presser mécaniquement le grain, avec une presse qui agit comme un gros « presse jus ». L’huile végétale peut subir ensuite une dernière étape : la désodorisation (par des produits volatils dérivés du soufre) afin d’enlever les arômes et saveurs désagréables.

Première pression A FROID: la graine est écrasée et pressée mécaniquement à basse température. L’huile ne subit aucune autre étape.

Raffinée : l’huile végétale subit deux raffinages successifs, l’un physique et l’autre chimique (utilisation de solvants et de soude). L’huile végétale obtenue n’est plus un «pur jus ». 

HUILES VEGETALES

ABRICOT       Pour les peaux fatiguées, ternes. Elle est revitalisante, tonifiante, nourrissante et adoucissante. Elle retarde le vieillissement de la peau. Non allergène
AMANDE DOUCE Huile universelle pour tout type de peau, particulièrement pour peau irritée, sensible, peau de bébé ; bonne base pour la préparation de crèmes et huiles de soins pour le visage et le corps, ainsi que pour les huiles de massage.
ARGAN Elle adoucit l’épiderme et prévient le vieillissement cutané dû aux conditions climatiques extrêmes (soleil, vent, froid…). A utiliser lors de gerçures, brûlures, cicatrices (acné, varicelles), pellicules. Elle fortifie les ongles.
AVOCAT Elle convient particulièrement aux zones sensibles (contours des yeux, cou, décolleté). Elle protège également les mains du dessèchement et résout les problèmes de cheveux cassants et secs.
BLE, GERME DE Régénératrice et nourrissante, elle possède une action antirides et elle est très bénéfique aux peaux déshydratées. Efficace contre les problèmes capillaires.

Sa présence dans d’autres huiles (5-10%) empêche l’oxydation, mais seule, elle rancit très rapidement.

Contre-indication : l’allergie au gluten.

BOURRACHE Véritable soin régénérant. Elle lutte également contre les ongles cassants, les cheveux secs et les vergetures. Il est conseillé de l’employer en la mélangeant à environ 5-10 % dans de l’huile d’amande douce ou de l’huile de macadamia.
CHANVRE Permet de lutter contre la neurodermite, le syndrome prémenstruel et la polyarthrite rhumatoïde.  Agit sur la peau comme anti-vieillissement puissant grâce à son pouvoir hydratant et pénétrant.
COCO* Appliquer sur les cheveux comme protection lors de baignade ou d’exposition solaire. Fabrication de déo.
JOJOBA* Nourrissant, hydratant et adoucissant, pour les peaux sensibles et celles des bébés. Fortifie les cheveux secs et convient aux cheveux gras, car elle combat l’excès de sébum du cuir chevelu. Excellent démaquillant.
MACADAMIA Facilite la micro-circulation locale, apaisante et adoucissante, pour traiter les vergetures, les gerçures et les cicatrices.

Protège du soleil et réhydrate après exposition. Extrêmement fluide, elle pénètre immédiatement dans la peau et ne laisse pas de film gras.

NOISETTE

Convient particulièrement aux peaux grasses. Elle régularise l’excès de sébum, combat les points noirs et resserre les pores. Elle pénètre très bien dans la peau et ne laisse pas de film gras.

OLIVE* Elle assouplie et protège. Excellente pour les ongles cassants et les cheveux secs et fragiles. Calmante, rafraîchissante. Efficace contre les dartres, gerçures, irritations.
PEPINS DE RAISIN Hydratant et adoucissant, idéale pour les massages. Ne laisse pas de sensation de gras.
ROSE MUSQUEE CHILI Très efficace lors de cicatrices, brûlures, acné, rides, vergetures, coups de soleil, couperose, eczéma, tâches de vieillesse, peaux fragilisées.
SESAME* pénétrante, régénérante, assouplissante, légère protection solaire, tonifie ongles et cheveux.
TOURNESOL nourrissante, assouplissante, adoucissante, huile de massage.
CONSERVATION Hormis celles qui ont un * il est préférable de garder vos huiles végétales au frigo et de les utiliser dans l’année. Autrement la conservation peut varier entre 5-6 mois.

Pour les huiles * elles se gardent entre 2-3 ans.

HUILES ESSENTIELLES

BOIS DE ROSE anti-inflammatoire, tonique musculaire, revitalise la peau, anti-mycosique puissant
BOULEAU facilite le drainage général de l’organisme
CAMOMILLE ROMAINE adoucissante, peau enflammée et irritée
CEDRE maladie de peau (eczéma, dermatoses) soins des cheveux (chute, pellicules)
CISTE puissant cicatrisant, couperose, saignement de nez
CITRON* peaux grasses, cheveux blonds, ongles cassants
GERANIUM brûlures, plaies, amincissement
HELICHRYSE ITALIENN* hématomes, cicatrisation, coups de soleil
LAVANDE OFFICINALE brûlures, plaies, piqûres d’insectes, acné
MENTHE POIVREE acné, peau grasse, soins dentaires, transpiration excessive
NEROLI, FLEURS ORANGER soins des peaux sensibles, vergetures
PALMAROSA soins de la peau (rides, acné, mycoses) calme et rafraîchit l’épiderme
PETIT GRAIN anspiration excessive, soins des peaux et cheveux gras
PAMPLEMOUSSE* cellulite, rétention d’eau, ralentit la chute des cheveux
ROMARIN CINEOL perte des cheveux, pellicules, plaies, brûlures
ROSE régénérateur cellulaire, raffermissant, adoucissant, cicatrices, vergetures
SANTAL BLANC soins de la peau sèche, gerçures, acné
TEE TREA antimycosique, antiseptique, anti-inflammatoire et antalgique, cicatrisante, légère protection solaire
YLANG-YLANG anti-inflammatoire et ralentit la chute des cheveux

 

L’HYDROLAT est l’eau distillée (vapeur d’eau recondensée) que l’on sépare de l’HE à la sortie de l’alambic. Elle est plus ou moins aromatisée selon les plantes distillées car elle se charge de molécules aromatiques au cours de la distillation. Les hydrolats sont très doux pour la peau. Ils peuvent être utilisés de tous.

A défaut d’hydrolat. Utilisez une infusion de plantes.

Attention, ne pas laisser sécher les hydrolats sur la peau, mais sécher la peau en douceur.  Hydrater votre peau avec quelques gouttes d’huile végétale.

Astuce 2 en 1 : Sur une éponge déposer quelques gouttes d’huiles végétales et quelques gouttes d’hydrolat.

Les hydrolats peuvent aussi se prendre par voie orale. Vous pouvez rajouter 2-3 cuillères à soupe dans un litre d’eau à boire dans la journée. Alterner votre choix d’hydrolat et vous pouvez aussi faire des synergies. 

Ils ont l’avantage d’être sans effets secondaires et tout le monde peut les utiliser sans risque.